Date actuelle:novembre 14, 2019

Astuces pour lutter contre les allergies au pollen

Il n’y a rien d’énervant qu’une allergie qui se manifeste au milieu de beaucoup de monde. Éternuement sans cesse, nez qui coule, yeux qui brûlent, maux de tête et parfois dans les cas plus graves, eczéma et crises d’asthme sont les signes d’une allergie de pollen. Il en existe encore, mais ce sont les cas les plus fréquents.

La rhinite saisonnière

La rhinite saisonnière, appelée communément « fièvre des foins » ou rhume des foins, apparaît périodiquement au printemps, durant la floraison des plantes allergènes. Par contre, cela n’empêche pas qu’une allergie se manifeste durant les autres saisons. De ce fait, les moisissures au moment où les neiges fondent peuvent provoquer la rhinite saisonnière. À part cela, la rhinite allergique peut être déclenchée lors l de l’entretien de la pelouse. Vu ce dernier fait, l’allergie est ainsi provoquée par toutes les plantes produisant du pollen.

Dès le début du printemps, le pollen est en abondance dans la nature, tandis que les graminées (le gazon, le foin, les herbes de prairies) dominent au mois de juillet. En effet, une personne souffrant de l’allergie à l’herbe à poux connait un moment pas très agréable vers la fin de l’été, plus précisément lors de la floraison de cette plante. Elle est généralement aggravée lors d’un long séjour à la campagne ou d’une exposition à longue durée au grand air.

Effectivement, l’endroit où les plantes et les arbres sont en abondance est l’environnement qui convient aux personnes atteintes d’une rhinite allergique. Il est conseillé de ne pas prendre à la légère ce type d’allergie puisqu’elle tendance à se compliquer. Pour ce faire, il existe différentes astuces naturelles afin de l’éviter.

Les astuces naturelles pour lutter contre les allergies de pollen

Pour un remède naturel contre les fièvres des foins, il est conseillé d’opter pour une infusion de thym. Ce dernier est un antiseptique puissant excellent pour contrer les allergies respiratoires. En effet, il stimule le système immunitaire.

À part cela, penser à combiner le thym avec une ortie. Cette dernière s’avère très efficace afin d’adoucir les symptômes dus aux allergies au pollen. En outre, le cassis devrait être consommé à volonté pour une personne ayant une forte allergie. Pour y procéder, remplir la tasse de thé avec des feuilles d’ortie séchées de thym et de cassis, la consistance doit être égale.

Infuser le tout pendant 30 minutes minimums pour plus de concentrations. Il est préférable de le boire le matin pour que les symptômes ne puissent pas déclencher. Le goût n’est pas agréable, c’est sûr, mais ce n’est pas infect non plus, il se boit facilement. Ceci fait, c’est pour faire disparaitre les symptômes gênants durant la journée. Attention ! Cela ne veut pas dire que l’allergie a complètement disparu.

À noter que l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire provoqué par des substances, alors le mieux c’est d’éviter tout contact susceptible avec les allergènes.

Par contre pour éradiquer complètement les allergies au pollen, il faut stopper les produits laitiers ainsi que les glutens. Dans la plupart des cas, cette méthode peut fonctionner sur certaines personnes.

Pour les vacanciers à la campagne, il est conseillé de se laver les cheveux régulièrement dès qu’il rentre à la maison. Il faut aussi sécher le linge à l’intérieur afin que le pollen ne puisse pas s’y accrocher. Évidemment, il ne faut pas se décourager dans la mesure où certains remèdes ne fonctionnent pas, plutôt essayer les huiles essentielles.

Share

Laisser un commentaire